La formidable transition électrique de Hyundai

La formidable transition électrique de Hyundai

Dans un contexte marqué par la hausse du prix de l'essence, l’intérêt des consommateurs pour les véhicules électriques est plus fort que jamais. L'offre de véhicules électriques dans le marché canadien n'est pour le moment pas suffisamment développée pour satisfaire la demande de profils de clients variés. Le groupe Hyundai est bien conscient de la situation et a choisi la semaine dernière d’accélérer la transition électrique de ses trois grandes marques ; Hyundai, Kia et Genesis.

C’est lors de la rencontre annuelle avec ses actionnaires que Hyundai, la société mère, a donné le coup d’envoi d’une série d’annonces en lien avec sa transition électrique. 1,87 million. C’est le nombre total de véhicules que le constructeur souhaite vendre annuellement d’ici 2030.

Modus Operandi

Afin de faire un succès cette transition, Hyundai lancera 11 nouveaux modèles électriques d’ici la fin de la décennie. Ils se déclineront comme suit : trois berlines, six VUS, un véhicule commercial et un autre modèle dont le segment n’a pas été défini. C’est la berline Ioniq 6, dont le lancement est prévu cette année, qui ouvrira le bal, suivie du VUS intermédiaire Ioniq 7. À l’heure actuelle, la gamme Hyundai compte deux créations entièrement électriques, les Ioniq 5 et le Kona électrique.

Chez Genesis, six modèles électriques verront le jour d’ici 2030, soit deux voitures et quatre VUS. Le VUS GV60, dévoilé l’année dernière, prendra le chemin des concessionnaires cette année. Il sera accompagné de la livrée électrifiée du GV70.

Des cibles – personnalisables – tout aussi grandes pour Kia

L’autre entité du groupe Hyundai, Kia, aspire à pouvoir vendre 1,2 million de véhicules électriques sur une base annuelle d’ici 2030. Lorsqu’on tient compte du fait que la marque espère écouler 3,15 millions de véhicules au total cette année, ce n’est pas un mince pourcentage.

Pour appuyer l’offensive, 14 modèles entièrement électriques portant son logo naîtront d’ici huit ans. Le rythme de lancement sera de deux modèles par année de 2023 à 2027. Fait intéressant, Kia souhaite proposer deux camionnettes électriques, précisant que cela lui permettra de percer certains marchés émergents. On ne peut également exclure l’intérêt du marché nord-américain pour ce type de véhicule.

En parallèle, Kia veut développer son volet commercial électrique en développant un volet de personnalisation très abouti grâce à la plateforme E-GMP. La marque veut d’ailleurs devenir un leader mondial sur ce terreau fertile appelé en anglais PBV (pour purpose-built vehicle).

 

CLIQUEZ IC IPOUR VOIR NOTRE SALLE DE MONTRE 

Tiré de l'article de La Presse du 10 mars 2022: https://www.lapresse.ca/auto/voitures-electriques/2022-03-10/transition-electrique/genesis-hyundai-et-kia-appuient-sur-l-accelerateur.php

Catégories : Nouvelles

Tags: , , , , , ,